Site de l'Archidiocèse de BRAZZAVILLE
Accueil > Actualité > La Fraternité sacerdotale Cardinal Émile Biayenda présentée à Mgr Anatole (...)

La Fraternité sacerdotale Cardinal Émile Biayenda présentée à Mgr Anatole Milandou

Publier le 20 mars 2015, par Félix

Mgr Anatole Milandou, archevêque de Brazzaville, a reçu, mardi 3 mars 2015, à l’archevêché, une délégation d’une dizaine de prêtres venus de différents diocèses du Congo (Kinkala, Nkayi, Dolisie, Pointe-Noire, Owando, Gamboma et Brazzaville), pour lui parler du lancement de la Fraternité sacerdotale Cardinal Émile Biayenda, fondée par l’abbé Gilbert Mayela, prêtre du diocèse de Kinkala, en insertion pastorale dans le diocèse de Belley-Ars (France), qui en est le fondateur. Il est venu au Congo, pour vulgariser l’expérience qu’il a vécue, sur le cardinal Émile Biayenda.

Cardinal Émile Biayenda

Dans son allocution, Mgr Anatole Milandou a exprimé ses sentiments de satisfaction face à l’initiative des prêtres venus de tous les diocèses du Congo. « Je suis heureux d’être au milieu de vous. Nous commençons une expérience que je salue avec joie, parce que c’est une intuition que j’ai aimée. Il y a beaucoup de groupes qui ont une mission au niveau du clergé : Jésus Caritas, Pradosiens, etc. Une fraternité de ce genre peut insuffler un souffle nouveau dans un corps et dans le cas précis, le corps sacerdotal. Actuellement, nous sommes en train de connaître beaucoup de situations dans notre clergé. Cette rencontre, qui est la première, doit être marquée d’un caractère particulier. Il faut prendre la date de cette journée, qu’elle soit historique. Ce que nous disons à Marie : « Qu’elle soit notre étoile, pour nous guider vers le Christ. Nous pouvons le dire aussi pour ceux qui ont marqué notre époque », a-t-il déclaré.

De même, Mgr Anatole Milandou a illustré son intervention par des exemples précis : « Dieu nous envoie des étoiles comme ça ; par exemple, Saint François d’Assise, qui a converti les hommes riches, les opulents. Le prêtre est un « alter Christus » (autre Christ), et le sacerdoce du Christ est d’abord un sacerdoce de service. Le prêtre doit être témoin de l’amour du Père, il doit être jaloux de son sacerdoce. Notre bouche doit édifier, elle ne doit pas injurier. Nous devons dire une parole constructive et non destructrice. Le prêtre est un homme de foi et de prière. Nous sommes les représentants du Christ. Saint-Paul dit : « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi » (Gal 2,20). La première communauté chrétienne (Actes 2,42-47) nous donne un bel exemple de la communion fraternelle. Et donc le prêtre, homme de communion et de collaboration avec les autres doit, entre autres, vivre la chasteté et le célibat. Poursuivons cette fraternité pour donner la saveur à notre clergé en vivant cette spiritualité du Cardinal Émile Biayenda en lien avec celle de Saint Jean-Marie Vianney ».

Prenant la parole à son tour, l’abbé Gilbert Mayela a présenté et expliqué les orientations fondamentales de la Frasceb (Fraternité sacerdotale Cardinal Émile Biayenda) dont le document a été donné aux participants, puis il a mis en place les maisonnées dans les diocèses. L’archevêque a conclu la rencontre en procédant à la bénédiction de la délégation et des petites croix ont été remises à l’abbé Gilbert, pour les distribuer aux membres de la fraternité.

Abbé Guy-Roland MOUYAMBA
Curé de la paroisse Sainte-Jeanne D’Arc de Madzia
(diocèse de Kinkala)


 

  Haut de page