mardi 22 janvier 2019

Lectures du jour

Saint du jour


 

Reine de la Paix et
de la Réconciliation



            

            

Monseigneur Théophile Mbemba (6 Mai 1917 - 14 juin 1971)

Publier le 17 mai 2013

Premier Évêque Noir au Congo-Brazzaville. Mgr Théophile Mbemba est considéré comme le bâtisseur de l’Archidiocèse de Brazzaville.

Ordonné prêtre en 1946 et Évêque en 1961, Mgr Mbemba s’est attelé à fonder une Église congolaise en terre congolaise. En 1965, il redynamise la Congrégation des Frères de Saint Joseph et fonde la Congrégation des Religieuses congolaises du Rosaire. Ses lettres pastorales de 1970 sur le développement et celle de 1971 sur la condition des veuves encore très actuelles, illustrent sa préoccupation de faire pénétrer l’Évangile dans la culture et la vie des Congolais.

A côté de cela s’ajoute, en bonne place, la construction du Centre catholique d’études Mi-Mbemba, en 1963, de la Maison Zungula érigée en juvénat, en 1970. La construction de l’actuel Grand séminaire Émile Biayenda en 1967, des 7 villas du diocèse autour de la Cathédrale, traduit chez cet homme d’Église le souci de fonder une Église locale dotée des sources d’autofinancements.

Né le 06 mai au village de Mpiaka, près de la Mfilou, aux environs de l’actuelle sous-préfecture de Brazzaville, Monseigneur est fils de Joseph Bounkazi et de Marie Malounga, aujourd’hui chrétiennement décédés. Neuf enfants naquirent de l’union, dont 7 sont encore en vie : 4 garçons et 3 filles.

Engagé au service de la Mission de kindamba comme maître d’école, l’un des aînés y emmena son jeune frère Théophile qui reçut le baptême à l’âge de 7 ans, en 1925.

Revenu à Brazzaville en 1927, Monseigneur Mbemba suivit les classes de l’École Jeanne d’Arc, puis demandé à devenir prêtre. Il fut admis au Petit Séminaire en 1930 : ils étaient 9 et 2 sont parvenus au sacerdoce.

En 1934, il est envoyé à Akono (Cameroun) pour poursuivre ses études secondaires. En 1936 à 1945, il sera à Libreville au Séminaire Saint - Jean pour les études théologique qu’il achèvera à Brazzaville.

Ordonné le 9 juin 1946, l’Abbé Théophile Mbemba commence sa carrière sacerdotale : de 1946 à 1947, il est professeur de cinquième au Petit Séminaire de Mbamou : de 1947 à 1949, il est vicaire à Linzolo. Il sera ensuite affecté à la Mission de Voka où il demeurera jusqu’en 1956. il aura en particulier la charge du secteur scolaire et des villages des environs de Banza - Nganga. Il y fera un travail très fructueux et universellement apprécié : ses successeurs n’auront qu’à conduire ce secteur de la Mission à son terme normal : la fondation d’une Mission à Banza - Nganga, ce qui est chose faite depuis plus d’un an.

En 1956, Monseigneur Bernard l’appelle à Brazzaville et lui confie la lourde charge de curé de la principale paroisse de Bacongo. Il l’exercera avec son aménité proverbiale, aidé par deux missionnaires français.

En 1958, au moment de la création des doyennés, il est nommé curé- doyen du territoire de la sous-préfecture de Brazzaville. En 1960, Monseigneur Bernard le nomme Vicaire Général. Il est responsable de la fraternité du diocèse de Brazzaville de l’union sacerdotale qui groupe un certain nombre de prêtres s’inspirant de la spiritualité du Père de Foucauld.

Sur la demande instante de Monseigneur Bernard, le Saint - Père a daigné nommer Monsieur le Vicaire Générale MBEMBA, coadjuteur de Brazzaville, le 02 décembre 1961, avec le titre d’évêque de Tubia.


  Haut de page