mardi 13 novembre 2018

Lectures du jour

Saint du jour


 

Reine de la Paix et
de la Réconciliation



            

            

Biographie de Monseigneur Anatole Milandou

Publier le 17 mai 2013

Né le 18 novembre 1946 à Nsamouna (District de Kinkala), Anatole Milandou est l’avant dernier d’une famille de 8 enfants. Il fait ses études primaires à Goma tsé-tsé et à Mindouli. En septembre 1960, il fait son entrée au Petit Séminaire de Mbamou jusqu’en classe de Seconde.

Le séminaire Saint Jean installé à l’époque à Mafouta, non loin de l’ancienne I.A.D., l’accueille entre 1965 et 1966. Ses études philosophiques et théologiques terminées au Grand Séminaire Libermann de Brazzaville (1967-1973), il est ordonné prêtre par le Cardinal Biayenda le 23 juin 1974 à la Paroisse Sainte Monique de Kinkala. Après le ministère de Vicaire à Mindouli pendant une année, l’abbé Milandou prend la direction du Petit Séminaire de Mbamou entre 1975 et 1979. En 1979, il devient secrétaire du nouvel archevêque de Brazzaville, Monseigneur Barthélémy Batantu.

La période allant de 1981 à 1983, l’abbé Milandou est successivement directeur spirituel du Séminaire Saint Jean, étudiant en droit privé à l’Université Marien Ngouabi et vicaire général de l’Archidiocèse de Brazzaville en 1982. Nommé évêque auxiliaire de Brazzaville chargé de la zone campagne, le 6 août 1983, son Ordination Épiscopale a eu lieu au Stade Félix Eboué, le dimanche 28 août 1983 lors de la clôture du Centenaire de l’Évangélisation du Congo. Il a été nommé Premier Évêque résidentiel du Nouveau Diocèse de Kinkala, le 14 octobre 1987 et intronisé le 27 décembre 1987, par le Cardinal Joseph Tomko, Prélat de la Sacré Congrégation pour l’Évangélisation des Peuples et envoyé spécial du Pape Jean Paul II. Il a été nommé Président de la Conférence Épiscopale du Congo cumulativement avec la Présidence de l’Association des Conférences Épiscopales de la Région de l’Afrique Centrale (ACERAC) le 27 avril 1997. Pendant 14 ans, il paie les brebis de Kinkala avec abnégation, détermination et conviction pastorale.

Un pasteur déterminé à servir

Tout le parcours de Monseigneur Milandou illustre bien sa parole de vie : " le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi mais pour servir et donner sa vie en rançon ". Évêque auxiliaire de Brazzaville, Mgr. Milandou s’est employé, par exemple, à dynamiser la pastorale des vocations. Chaque visite pastorale comportait en filigrane une conscientisation des jeunes face à leur avenir. Homme d’écoute, homme de dialogue, caractérisé par une pensée forte et fructueuse, Monseigneur Milandou, devenu évêque de Kinkala, a dirigé son diocèse rural avec beaucoup de détermination en s’attaquant aux problèmes de développement, des vocations et de la moralisation de ses diocésains. En passant en revue toutes ses lettres pastorales, nous pensons à celle écrite sur l’attitude du Chrétien devant la souffrance où il affronte la question de la sorcellerie.

Au cœur de la violence qui a eu comme théâtre d’opération son diocèse (guerre fratricide de 1998), Mgr. Milandou n’a jamais abandonné le gouvernail de son bateau. Devant les difficultés socio-politiques de notre pays, sa pensée est restée sans ambiguïté et son travail pastoral concentré sur la paix, l’unité, l’éducation et l’intégration des jeunes dans les rouages du développement total de la nation congolaise,...


  Haut de page