mardi 16 octobre 2018

Lectures du jour

Saint du jour


 

Reine de la Paix et
de la Réconciliation



            

            

SUR LES PAS DE MGR FIRMIN GUICHARD

vendredi 3 août 2018

Du 23 au 29 juillet 2018, l’Archidiocèse de Brazzaville accueillais une délégation chrétienne(15) venue de l’archidiocèse de Rennes. Cette venue dont les souvenirs restent indélébiles dans la mémoire des pèlerins d’un côté ; et des chrétiens de Brazzaville de l’autre, s’inscrivait dans le cadre d’un pèlerinage spirituel mais aussi culturel. Sur les pas de Mgr Firmin Guichard, tel a été la titulature de cette expérience. Mgr Firmin, 2ème Vicaire Apostolique de Brazzaville, venait de la Bretagne, singulièrement, de Corps-Nuds. C’est ce qui expliquait d’ailleurs la présence de haute facture, du maire de ladite commune et de son épouse.

Pour tout dire, tout commence avec la découverte de la tombe de ce prélat de Dieu dans l’église Saint Maximilien Marie Kolbe de Corps-Nuds, par M. l’abbé Vincent MASSENGO, prêtre de l’archidiocèse de Brazzaville, en mission d’études à Rennes. Cette heureuse découverte va pousser à redonner de la ferveur à la mémoire d’un pasteur dont l’œuvre missionnaire au Congo Brazzaville est d’une importance capitale. C’est ainsi qu’en 2016, à l’occasion des 80 ans du trépas de Mgr Firmin Guichard, les deux églises sœurs : Rennes et Brazzaville, célébrèrent avec faste cet anniversaire. On y notera donc, la présence à Rennes, d’une délégation des prêtres ; religieux et religieuses venue de Brazzaville, sous la conduite de son Pasteur Mgr Anatole MILANDOU.

Cette mobilisation de Brazzaville ne restera sans effet à l’endroit des chrétiens de l’archidiocèse de Rennes en général, et de Corps-Nuds, en particulier. C’est alors que Mgr Pierre D’ORNELLAS, archevêque de Rennes, va promettre la tenue d’un pèlerinage à Brazzaville sur les « Pas de Mgr Guichard ».

Promesse devenue réalité le 22 juillet 2018, lorsqu’atterrissait à Maya-Maya, cette délégation venue de Rennes conduite par Mgr Pierre D’ORNELLAS.

Durant son pèlerinage, la délégation s’est rendue à VOKA dans le diocèse de Kinkala, en passant par l’évêché. Du 26 au 28 juillet, les pèlerins se tournèrent, en passant par l’évêché de GAMBOMA, vers BOUNDJI, cet autre haut lieu de l’évangélisation du Congo dont Mgr Firmin fit l’artiste de 1900-1905 avant d’être nommé Vicaire Apostolique, succédant ainsi à Mgr Prosper AUGOUARD.

Les activités liées à cette pérégrination se sont closes le dimanche 29 juillet 2018, dans la Basilique Sainte du Congo, à l’occasion des 75 ans d’existence de celle-ci. C’est à côté d’une chrétienté en liesse que les pèlerins ont rendu grâce, avec les jubilaires de ladite Basilique, que Mgr Pierre, en compagnie des excellences Anatole MILANDOU ; Louis Portella BUYU ; Urbain NGANSONGO et d’une forte présence du clergé congolais, à célébrer l’Eucharistie.

A cette eucharistie d’action de grâce, on notait également, la présence de la Première dame du Congo ; des ambassadeurs de France ; du Tchad ; de RCA ; de RWANDA ; le ministre congolais de la culture et des arts ; l’administrateur maire de Brazzaville ; et autres autorités administratives ; militaires et civiles.

Le lundi 30 juillet 2018 après la visite des appartements du Cardinal Emile BIAYENDA par toute la délégation et de saint joseph de Linzolo, par leurs excellences Pierre D’ORNELLAS et Anatole MILANDOU, les pèlerins se dirigeaient vers Maya-Maya pour retourner en France. Ce, dans un esprit plein de regret du temps vite passé mais aussi et surtout, de gratitude pour tous les moments passés à Brazzaville.

 

Michel Bordan Bébert KIMBOUANI,
Pré-diacre Archevêché

 


  Haut de page